Tout savoir sur la coulisse à billes

coulisse a billes

Au-delà de sa définition, une coulisse à billes est un élément qu’il faut comprendre avant son utilisation. Il en existe plusieurs types. Chacun d’entre eux possède ses propres spécificités. Son montage est important pour une performance optimale. Pour vous aider à mieux comprendre, cet article vous informera de tout ce qu’il y a à savoir sur la coulisse à billes.

Comment marche une coulisse à billes ?

Une coulisse à billes est principalement composée de 4 éléments : l’intérieur ou l’élément tiroir, l’extérieur ou l’élément armoire, les roulements à billes et les éléments intermédiaires. 

Les glissières à billes sont contrôlées par une cage à billes. Cette dernière garde les billes en place et permet aux brins de glisser l’un par rapport à l’autre.

L’extension ou « course » fait référence à la longueur de la glissière par rapport à l’armoire. La longueur de la glissière correspond à sa dimension maximale une fois entièrement fermée.

Quelle différence y a-t-il entre les guidages linéaires et les glissières télescopiques ?

Le guidage linéaire est un système rail/patin, c’est-à-dire qu’une ou plusieurs semelles amovibles sont intégrées dans un profit de guidage. Son élément mobile se déplace dans les limites de la longueur du brin fixe. Il s’agit soit d’un guidage traditionnel avec une cage à billes, soit d’un guidage à recirculation de billes où ces dernières se trouvent dans les limites de la longueur de l’élément mobile.

Une glissière télescopique est un ensemble de fragments métalliques qui patinent grâce à des roulements à billes. Sa course peut être partielle ou totale, le brin fixe restant dans les limites de l’application et le brin mobile portant le tiroir qui sort de l’application afin de pouvoir être accessible.

Nuance entre une glissière pour tiroir à fermeture automatique et une glissière à fermeture amortie ?

La fermeture automatique d’une glissière est effectuée grâce à un mécanisme à ressort situé à l’arrière d’une glissière, utilisant un axe situé sur le brin mobile de la glissière. Cet axe commande le déclenchement du ressort qui fonctionne sans amortissement. Ce mécanisme sert aussi de point dur en position fermée.

Une glissière à fermeture amortie est dotée d’un amortisseur généralement situé dans le mécanisme, à l’arrière de la glissière. Elle a les mêmes caractéristiques que la glissière à fermeture automatique, mais à la différence, elle bénéficie en plus d’un mouvement de fermeture amorti et régulier. Cela évite le claquement en position fermée.

Comment monter une glissière pour une performance optimale ?

Afin d’obtenir une performance optimale, le montage doit être effectué comme indiqué dans le catalogue ou sur la fiche technique. Pour une meilleure capacité de charge, toutes les positions des fixations doivent être respectées.

Pour réussir le montage, il faut utiliser uniquement les dispositifs dont les dimensions sont indiquées. La majorité des glissières ont été conçues pour être montées par paire sur les côtés de l’unité mobile.

Lors du montage coulisse à billes, assurez-vous qu’elles soient parallèles sur les axes verticaux comme sur les axes horizontaux. La position la mieux indiquée est à une distance comprise entre 1/3 et 2/3 de la base du tiroir. Le parallélisme des glissières et de votre meuble avec un bon équerrage est un critère à remplir impérativement pour un montage réussi.

Il est conseillé de choisir une glissière en tenant compte de sa largeur même si sa charge maximale est supérieure à ce qui est nécessaire.